On en parle dans l'année :

Le Vendredi 13

Qu’il porte malheur ou chance, le vendredi 13 ne laisse pas indifférent et est porteur d’une forte superstition.

Ses origines (associant craintes du chiffre 13 et du vendredi) sont bibliques : le dernier repas du Christ comptait 13 convives et il fut crucifié un vendredi ; et Nordiques : le dieu Odin convia 12 dieux à un repas, sauf Loki, qui, vexé, s’invita de force, le dieu Balder riposta et périt.

Par ailleurs, Freya, déesse nordique célébrée le vendredi (Friday = Freya’s day), fut diabolisée par la christianisation ; bannie, elle invita chaque vendredi le diable et 11 sorcières pour maudire les hommes.

Chez les gréco-romains, le vendredi était jour d’exécution et le 12 étant associé à la perfection : 12 dieux, 12 constellations, 12 travaux d’Hercule, 12 heures/jour et /nuits, 12 lunes/an, le 13 introduisait la dysharmonie.

Quelques catastrophes ce jour ont alimenté la superstition.

La phobie a sa maladie, la paraskevidékatriaphobie, variante de la triskaïdékaphobie, peur du 13, très culturelle : sont évités tablées de 13, mariages, naissances, navigations un 13, n°13 aux rues, étages, chambres (est préféré le 12 bis).

Le vendredi 13 ne porte pas malheur pour tous : les loteries, à grands coups de communication et gonflement de gains, triplent leurs recettes ce jour-là. Et il ne porte pas malheur partout : en Chine, le 13 porte chance. En Espagne c’est le mardi 13 qui porte malheur et en Italie c’est le 17.

 

 


 

 

 

 

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google +
Partager par e-mail

 

 

calendrishop.com  ©  2010  -   - Tous droits réservés