On en parle en décembre :

Noël : entre traditions chrétiennes et célébration familiale

Noël est une fête célébrée par les chrétiens le 25 décembre pour glorifier la naissance de Jésus-Christ. Fête païenne à l’origine, Noël revêt aujourd’hui une large dimension commerciale, dont le père Noël est la figure emblématique. Attaché à de nombreux symboles, religieux, décoratifs et culinaires, Noël reste la fête la plus largement célébrée dans le monde. 

Bien avant le christianisme, la fête que l’on a ensuite associée à Noël était déjà célébrée. Dans l’antiquité proche-orientale, chez de nombreux peuples païens, elle correspondait au solstice d’hiver, synonyme de fertilité et maternité, et donnait lieu à de nombreuses manifestations, notamment celle de la victoire de la lumière sur les ténèbres.

noel

La célébration de Noël au fil des siècles

Les Hébreux avaient instauré Hanoucca, aux alentours du solstice d’hiver, qui commémorait la réinstauration du temple de Jérusalem, profané par les Grecs anciens.
Dans la Rome antique, les citoyens célébraient les Saturnales du 17 au 24 décembre, portaient des guirlandes autour du cou, décoraient leurs maisons de lierre, branches et houx et s’offraient des cadeaux. Les Celtes évoquaient quant à eux le Dieu Gargan, un géant portant une hotte remplie de cadeaux et décoraient un arbre, symbole de vie, lors du solstice d’hiver. Les Orientaux rendaient un culte à la Mihra, la divinité de la lumière.
Chez les Vikings, un homme s’habillait d’une grande cape pour représenter Odin, le Dieu scandinave de la guerre qui visitait les maisons pour voir si tout allait bien et distribuait des friandises aux enfants.
Les premiers chrétiens ne fêtaient pas Noël. Historiquement, et dans la Bible, aucun texte chrétien ne donne précisément l’année ou le mois de naissance de Jésus de Nazareth. On laisse cependant entendre que c’est le Pape Libère qui, en 354, fixa au 25 décembre la fête de cette naissance.
Il fallut attendre le Moyen âge pour que la commémoration se répande. Les fêtes de Noël furent codifiées en 425 par l’empereur d’Orient Théodose II. L’empereur Justinien en fit un jour chômé en 529 et la plupart des couronnements avaient lieu à cette période le jour de Noël, tel Charlemagne qui se fit sacrer empereur par le Pape un 25 décembre de l’an 800.
L’Église catholique, pour contrer les fêtes païennes, décida au VIème siècle d’avancer dans le calendrier liturgique la naissance du Christ du 6 janvier au 25 décembre. La messe de minuit fut quant à elle célébrée au Vème siècle. La fête progressa ensuite au fil des siècles dans toute l’Europe. Les crèches apparurent dans les églises avec la période de la Renaissance, à partir du 15ème siècle.
La réforme protestante supprima toutes les célébrations qui se rapportaient à Noël et même à Saint Nicolas dans les pays d’Europe, mais elles furent ensuite remises à l’ordre du jour.

carte
carte

De la fête de famille à la célébration populaire et commerciale

C’est surtout à partir du XVIème siècle que Noël fut célébré en famille et dans le recueillement. La tradition d’échange de cadeaux commença à se répandre en France et en Italie aux XVII et XVIIIème siècles, tradition probablement héritée des présents que firent les rois mages à l’enfant Jésus et des fêtes saturnales des Romains.
Avec la laïcisation de la société, la mondialisation et l’ouverture des frontières dans le courant du XXème siècle, les festivités de Noël revêtent aujourd’hui un caractère profane et s’éloignent des interprétations et symboles religieux d’antan. La tradition de décoration d’installation du sapin et de s’offrir des cadeaux est néanmoins demeuré et partagé par tous, y compris laïcs et agnostiques.
Les familles célèbrent Noël lors du réveillon du 24 décembre au soir et font un repas de fête souvent copieux composé, en France, de foie gras, volaille (chapon, dinde, poularde de Noël) accompagnée de marrons et d’une bûche ou de papillotes en dessert. Noël est ainsi devenu une large fête populaire et commerciale, témoin de la société de consommation et du marketing événementiel, parfois décriée comme la fête où les parents gâtent leurs enfants sans raison. Fêtes de noël publiques et privées (en entreprises, dans les collectivités publiques…), animations de noël, parades et spectacles de ont aujourd’hui pignon sur rue.
Noël est également un temps fort pour les commerçants, notamment les grandes enseignes de jeux et jouets et le secteur de la restauration. L’achat massif de cadeaux et de produits de bouche confère à la période de Noël un impact commercial considérable.

 

Symboles et traditions vivantes de la fête de Noël

De Saint-Nicolas au Père Noël : c’est vraisemblablement la figure emblématique de Saint Nicolas, un Saint très populaire en Asie Mineure, en Grèce et au sein de l’Église latine, qui fut reprise pour incarner... Lire la suite

 

 

 

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Google +
Partager par e-mail

 

 

calendrishop.com  ©  2010  -   - Tous droits réservés